« Octobtre 17 »
LMaMeJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
Le 05/01/2010 à 08:43:49
Les vacheries de Bribri @ par redac
Le pays extraordinaire !

Le pays extraordinaire (de Brijounette)

(d’après la chanson  le jardin extraordinaire  de Charles Trenet)

 

 

C’est un pays extraordinaire

Il y a des vaches qui regardent la télé

Je leur donne du foin elle remuent leur derrière

En m’disant « merci Monsieur le petit fermier »

On y voit aussi des éleveurs

Qui se tiennent tranquilles tout le jour dit-on

Mais moi je sais que dès la nuit venue

Chez Julot ils vident des p’tits canons

Papa, c’est un pays extraordinaire

Y a un Nounours au p’tit déjeuner

Il donne du pain du lait frais dans des verres

Comme clients il a Pelotdelaine et d’autres habitués.

Il fallait bien trouver dans ce grand écran maussade

Où l’internaute s’ennuie dans des sites blafards

Il fallait bien trouver un jeu de rigolade

J’avoue que ce samedi-là je suis entrée par hasard

Dans dans dans

Un pays extraordinaire

Loin des noirs mangas et des messages daubés

Y avait une BAL où causaient des fermières.

Dans un coin d’verdure une petite

Grenouille chantait…

 

 

 

 

Voilà, c’est bon de commencer l’année en chanson… Je vous image en train de la fredonner pendant que vous déneigez vos voitures, attendez vos bus, faites vos courses ou autres occupations pas toujours très motivantes… J’espère vous mettre ainsi un peu de baume au cœur !

 

Nounouille et moi-même vous souhaitons une bonne et heureuse année 2010 sur Vacheland et ailleurs !

 

Gros bisous et gros câlins.

 

Brijounette

 



Le 15/12/2009 à 07:52:35
Les vacheries de Bribri @ par redac
Le Noël de Nounouille

Ah les traditions ont du bon… à l’approche des fêtes, c’est toujours le même rituel ! D’abord le calendrier de l’Avent avec ses 24 petites fenêtres ! Et puis, il y a la course aux cadeaux, la décoration, l’excitation qui monte chez les petits comme chez les grands, les veillées avec les chants traditionnels…un bon verre de vin chaud à la cannelle dans la main… Vous sentez d’ici les arômes subtils des chocolats, du pain d’épices et des clémentines ?

 

Et bien tout cela, j’ai voulu en faire profiter ma Nounouille et ses petits ! Après tout, Noël est la fête familiale par excellence et Nounouille fait partie de ma famille vachelandaise !

 

Donc me voilà en train de pousser la porte de l’étable, les bras chargés de cartons. Mon air réjoui a dû me trahir car il y a eu tout de suite une ambiance de fête… « Bonjour Brijou ! Dis dis, c’est quoi tous ces cartons ? Dis, dis, y a quoi dedans ? » Et tous ces mufles roses qui farfouillent dans les cartons, ça m’a beaucoup fait rire ! Hop, je déballe le premier paquet et je sors une guirlande électrique. Je l’enroule autour des poutres. Ah ! Voir les yeux émerveillés des petits veaux est la plus belle des récompenses. J’accroche des chaussettes géantes aux clous : une chaussette chacun brodée à leur nom. Une énorme couronne faite de houx et de lierre vient orner la grande porte. Puis je vais chercher le sapin choisi avec soin. Et là, c’est un travail d’équipe : Nounouille accroche les guirlandes rouges, moi les dorées. Puis vient le tour des boules scintillantes. On tire à la courte paille (la paille ce n’est pas ce qui manque dans une étable !) celui qui aura l’honneur de poser l’étoile en haut du sapin. La petite Nounouillette en est rose de bonheur et sa Maman en a les yeux humides (que voulez-vous, on est sentimental dans la famille !) On saupoudre l’arbre avec un nuage de farine. On fait quelques pas en arrière pour admirer notre œuvre : il a fier allure notre sapin de Noël !

 

Nounouille me fait remarquer qu’il y a encore un carton non déballé. Ah ça ? Et bien c’est la crèche voyons ! Je sors avec précaution les santons : Marie, Joseph, le bébé dans sa mangeoire, les bergers et leurs moutons, les rois mages et leurs précieux présents, l’âne et le….bœuf ! Devant les mines intriguées des petits, je leur fais signe

de se coucher calmement et je leur raconte cette histoire vieille de 2 000 ans. Oui mes enfants, le bon gros bœuf a réchauffé le nouveau-né en lui soufflant doucement  dessus. « Alors, me dit un petit veau, on a un ancêtre célèbre ? » Oui, vous avez une place de choix dans cet épisode important de l’histoire de l’humanité…

Je les ai sentis très impressionnés par mon récit et très très fiers de leur arbre généalogique…

Nounouille m’a gentiment soufflé de l’air chaud dans le cou pour me remercier. Entre mamans, on se comprend…Et puis, notre amitié dure depuis si longtemps : elle a traversé les siècles… !

Joyeux Noël à tous mes amis Vachelandais et leurs chères vaches. Soyez comblés de bonheur et d’amour en ce jour si particulier !

Gros bisous et gros câlins.

 

Brijounette

 



Le 01/12/2009 à 07:14:32
Les vacheries de Bribri @ par redac
En passant par la Lorraine

Les petites musiques qui nous accompagnent pendant la transhumance de nos troupeaux m’ont donné des envies de chansons, de comptines. En voici une de mon crû. L’air est connu mais j’ai changé quelque peu les paroles !!

 

En passant par la Lorraine

Avec mes troupeaux

En passant par la Lorraine

Avec mes troupeaux,

Rencontré Pelotdelaine

Avec mes troupeaux dondaine

Ho ho ho

Avec mes troupeaux.

 

Rencontré Pelotdelaine

Sur un gros tonneau

Rencontré Pelotdelaine

Sur un gros tonneau

Sa cave elle en était pleine

Ho ho ho

Sa cave en est pleine !

 

Où caches-tu ton bas de laine

Et ton gros magot ?

Où caches-tu ton bas de laine

Et ton gros magot ?

Ne fais donc pas ta vilaine

Ho ho ho

Crache le morceau !

 

Elle m’a dit gaffe je dégaine

Avec mon flingot

Elle m’a dit gaffe je dégaine

Avec mon flingot

Pas touche à mon bas de laine

Ho ho ho

Ni à mon magot !

 

J’ai couru à perdre haleine

Loin de la modo

J’ai couru à perdre haleine

Loin de la modo

Par bonheur j’ai de la veine

Ho ho ho

Au tir elle vaut zéro !

 

 

 

Arrivée dans la grande plaine

Je croise le beau Lolo

Arrivée dans la grande plaine

Je croise le beau Lolo

Il m’a consolée de ma peine

Ho ho ho

Merci Lorenzo !

 

Et voilà ! Maintenant, vous n’avez plus qu’à apprendre cette chanson par coeur et l’entonner gaiement dans les prés de pâquerettes, pissenlits, violettes et coquelicots ho ho ho !!

 

Gros bisous et gros câlins

Brijounette

 

 



Le 17/11/2009 à 08:30:23
Les vacheries de Bribri @ par redac
Nounouille fait des emplettes…

Vous le savez : Nounouille est une mère de famille active et souvent débordée… Hier soir, ô catastrophe ! Elle s’est aperçue que ses réserves fondaient à vue d’œil !! Donc, ce matin, après un petit déjeuner conséquent pour prendre des forces en vue de ce marathon, nous voilà tous partis (Nounouille, ses petits et moi-même) direction le grand marché de Vacheland.

 

Première contrariété : impossible de garer la charrette à proximité du marché. Les Nounouilles juniors en profitent pour se chamailler et se bousculer. (1)

- Ca commence fort…  grommelle Madame.

- Allons, fais voir un peu cette liste…. Ok ! On commence par le rayon hygiène : et hop 32 savons dans le petit chariot. Ensuite, de quoi as-tu besoin ? 

- Les enfants n’ont plus rien pour leur petit déjeuner… Bon allons chercher des céréales.  Et là, ça se corse ! Chaque Nounouillette a sa marque préférée. L’une veut le paquet avec la photo de notre amie Moim, la petite abeille. Une autre préfère la boîte rouge qui offre les petites figurines des modos et il ne lui manque plus que la mamie Pelot pour compléter sa collection…Voilà une troisième qui réclame à corps et à cris la nouvelle marque spéciale p’tit déj, vous savez comme dans la pub : avec le p’tit déj Boubatom, vous chanterez tous pom pom pom ! Difficile de faire plaisir à tout le monde ! Non sans mal, nous prenons un assortiment. (1)

- Alors, hygiène, nourriture, je les barre, c’est fait. Quoi d’autre encore ? Des bottes d’herbe ? Hum je te conseille plutôt de l’acheter en gros et te faire livrer à domicile. 

-  Je crois qu’il n’y a plus rien pour les soigner et il  faudrait aussi des vitamines… 

- Pour les médicaments,  fais confiance au vétérinaire. Tu sais, l’automédication peut être dangereuse parfois… Quand aux vitamines, est-ce bien nécessaire ? Quand je vois tes petits jouer à cache-cache au milieu des bidons d’essence (1), j’émets quelques réserves sur leur manque de tonus ! 

-  Si, si, je veux qu’ils fassent une petite cure avant l’entrée de l’hiver. 

- OK, c’est toi qui vois !  Combien de gélules alors ? 

- Il faut que je puisse leur donner pendant 3 jours, donc 16 fois 3, ça nous fait 48 vitamines. 

- Voilà, le chariot est plein, il est temps d’aller à la caisse. Ben où est passée ta progéniture ?

Et là, c’est le drame !! Affolement total de maman Nounouille ! Course effrénée entre les rayons pour rassembler tout ce petit monde… Tout ça pour les trouver au coin farces et attrapes !! Maman Maman, dis tu nous achètes des bombstress ? Allez s’il te plaiiiiiit ! On veut faire des blagues à nos copains de l’école… Allez Maman dis oui !! (1)

Je sens ma Nounouille au bord de la crise de nerfs et j’interviens dans tout ce brouhaha :

- Stop ! On ne réclame rien et pas question de vous acheter ces machins dangereux !

Devant leurs mines déconfites et afin d’endiguer d’éventuelles crises de larmes (1), je m’empresse d’ajouter :

- Mais je veux bien vous offrir un milk-shake et un tour de manège !

Et nous voilà gaiement parties payer nos achats.

Nouvelle petite contrariété : les vitamines ne sont pas étiquetées et il faut attendre le responsable du marché pour connaître le nouveau prix. Les enfants tirent la langue aux autres clients ! Nounouille craque et distribue quelques taloches… (1)  Le calme revient très vite !

Le total de la note donne le vertige. Au retour, nous avons croisé un maquignon avec un  gros taureau. Le croirez-vous ? Nounouille et moi-même avons vu rouge quand nous les avons entendu  dire : ah la la ces bonnes femmes, elles ont la belle vie : ça ne pense qu’aux promenades et au shopping ! Ils ont eu beaucoup de chance ! Nous n’avons pas voulu que les petits soient témoins d’une scène de violence. (1)

Bon, me direz-vous, c’est fait pour un moment ! Et bien non, la corvée reviendra très très vite…

 

Je dédie cette petite histoire à toutes les mamans qui ont, un jour ou l’autre, vécu de telles situations !

 

 

 

(1) Petit conseil : ne jamais ô grand jamais faire ses courses avec les petits…

 

 

Gros bisous et gros câlins

Brijounette

 




Jeux d'elevage