« Octobtre 17 »
LMaMeJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
Le 18/11/2009 à 08:19:17
Journaliste en herbe @ par redac
La vache-sitter

Hé bé, on dirait que Dalamne y prend goût : le revoilà cette semaine à la une du Mag

 

D’accord,  Tamise n’est plus une génisse mais, néanmoins, je l’ai toujours chouchoutée et j’ai toujours peur de la laisser seule.

 

Aujourd’hui une amie m’a invité pour une petite fête ce soir.

 

Alors, par précaution, j’ai appelé la vache-sitter. « Réservation d’au moins un jour à l’avance » m’a-t-on répondu. Mais heeeu, je ne pouvais pas savoir, moi…

(Ben si, quand on lit le règlement, on le sait !! hihi)

Heureusement que j’ai insisté car elle a finalement accepté de venir. (C’est louche ce favoritisme…non ?) Un quart d’heure plus tard, la voilà, mais en arrivant, elle s’aperçoit qu’elle a oublié sa manette de jeux pour la console vidéo qui se branche sur la télé de ma vache (je la gâte un peu trop celle-là, je trouve …) (Ouais, c’est comme moi avec Nounouille !)

La voilà repartie pour aller la chercher. C’est que j’ai pas tout mon temps, moi. Il faut que je me prépare, aussi … Elle revient et installe tout son bazar dans l’étable. Zut et rezut, elle a perdu son embout de raccordement dans la paille, c’est malin. Et v’là-t-y pas qu’on me reproche d’en avoir trop mis (de la paille) ! Non mais de quoi je me mêle ? Je fais ce que je veux (ou presque…) ! (le petit personnel n’est plus ce qu’il était…)

Une demi-heure de recherche à quatre pattes dans la paille plus tard, elle se plante devant moi avec son bidule en me montrant du doigt  sa poche.

 

Bon bâ c’est pas le tout, mais je suis en retard, moi, je les quitte et je monte à l’étage. On m’appelle. Quoi encore ?  Jouer dans le pré, mais bien sûr ! Quoi ? Avec la console vidéo ? Si tu veux …

Je remonte et patatras ! Grand vacarme en bas ! Non mais sans blagues, c’est pas vrai ! Qu’est-ce qui ce passe encore ? Et voilà notre gentille brunette étalée par terre avec tout son matériel ! Et Tamise qui hurle de rire … Un peu de tenue, s’il-te-plait ! Aide-là plutôt à se relever … (moi aussi j’aurai rigolé)

Bon, ça fait une heure que je devrais être parti, qu’on ne me dérange plus. Un bref coup d’œil à la fenêtre et je les vois toute les deux en train de mettre la grange sans dessus-dessous. Mais qu’est-ce qu’elles fabriquent encore ? Vous cherchez quoi ? Une rallonge ? Evidemment, j’aurai dû y penser qu’il n’y avait pas de prise dans le pré pour la télé … Il y a une rallonge dans le grenier.

Et mince, j’ai plus le temps d’aller à la fête. Quand j’arriverai, ce sera fini, tant pis ! Finalement, je suis bien avec Tamise, ici… (et avec la petite brunette…mais cela ne nous regarde pas !)

Un bon conseil toujours prévenir la vache- sitter un jour à l’avance …

(A mon avis, ils t ‘ont envoyé une stagiaire !)

 

Hihi, Dalamne, ta Tamise me semble être un sacré phénomène !!! Fais gaffe Nounouille, elle va te voler la vedette ! Rhooo la voilà qui boude maintenant… Allez pleure pas, tu sais bien que je t’aime grosse bêta !! Tiens voilà un drap pour sécher tes larmes ! Parce qu’entre toi qui nous joue les chutes du Niagara et  ta Tamise, il va y avoir une brusque montée des eaux….et je n’ai plus de sacs de sable en stock pour protéger mes champs ! Et puis ma Nounouille, réfléchis un peu, si on veut partir en vacances toutes les deux, on prendra Dalamne et Tamise comme intérimaires… Futée la Brijou hein ?

Gros bisous et gros câlins.

Brijounette

 



Le 04/11/2009 à 07:27:14
Journaliste en herbe @ par redac
Le troquet

Bonjour ! Ce matin, je cède la place à Dalamne, plus connu autrefois sous le nom de Dalamnet. Et je crois qu’il nous ramène du sensationnel, du croustillant, du scandaleux !! Mais que se passe-t-il à Vacheland aujourd’hui ?? Info ou intox ??

 

Dans le bourg, plus personne. Tout le monde est aux fenêtres du troquet fermé occasionnellement (et quelle occasion !). A la porte, l’agent communal essaye en vain de retenir les gens.

 

Une rumeur de  hold-up et de braquage circule dans l’air.

 

Malgré l’interdiction, le cameraman et moi-même  franchissons les barrières de sécurité de la mairie discrètement et  contournons le troquet. Nous voici juste devant la petite porte du fond…

Après l’avoir ouverte, nous nous retrouvons dans la salle Rumsteck, vide. Puis nous traversons la salle Rôti. Au passage, j’aperçois un ivrogne endormi : Ma

Interruption du programme : stop ! L’éthique du Mag nous interdit de nommer expressément  les clients un peu trop assidus de Julot ! Tu me raconteras ça en privé ! Ok ? (oups, j’ai perdu une occasion de me taire …).

 

Juste derrière la porte de la salle Bavette avec son bar, nous respirons un bon coup et j’ouvre. On devrait croire un peu plus souvent les rumeurs : C’était bel et bien un braquage : Mamie-Pelote, rouge, voulant jouer un concerto de bazooka calibre 44 à bout portant au nez de Julot. Motif, je ne le connais pas encore. Comme on ne s’était  pas encore fait remarquer, je referme la porte à moitié pour laisser Tamise, ma vache d’amour (puisque que c’est elle, citons-la) filmer la scène tandis que je prends des notes :

 « Mais calmez vous, déclare le barman, puisque je vous dis que je n’en ai plus … »

 « Tiens donc, réplique Mamie, la part des anges (pour les connaisseurs) est importante, cette année ? »

 

Nous avons assez de renseignements.  Tamise et moi quittons le troquet, toujours grâce à la petite porte du fond (elle est pratique, celle-là, hein ?) (m’en parle pas, surtout quand il s’agit d’échapper à un contrôle…) et nous retournons voir les autres. Ils avaient bien compris d’où nous venions et nous demandèrent :

« Alors, y a quoi ? »

« Un simple trou au fond du tonneau, cuvée spéciale Pelote. »

« Gné ? »

« Pénurie de gnole, les gars, pénurie de gnole … »

 

Rentrez chez vous bonnes gens ! Il ne s’agit là en fait que d’une banale scène de la vie ordinaire de Vacheland !! Notre Pelot rackette tous les jours Julot, Gugumusse et  Bienaîmé. Euh, Dalamne, ça va ? Et Tamise aussi ? Bon plus de peur que de mal… Courageux quand même le petit journaliste en herbe ! Il fallait oser…

 

Gros bisous et gros câlins

 

Brijounette

 



Le 21/10/2009 à 07:29:52
Journaliste en herbe @ par redac
Le bzzbzz enchaîné

OYEZ OYEZ !!! Ceci est une révolution dans les règles de l'art : C'est décidé, aujourd'hui c'est moi la rédac'chef du mag ! Je prends le pouvoir sur la presse vachelandaise !!!

Bien, première réforme, je renomme ce mag le Bzzz Bzzz enchaîné. Bon allez, trêve de plaisanterie, y a du boulot.

Alors je voudrais consacrer mon jour de pouvoir à une petite interviou d'une habitante qui a beaucoup à nous raconter mais qui est habituellement brimée par la presse (oui oui, tout à fait : brimée !). Je veux bien sûr parler de Nounouille !!!

Bonjour Nounouille et bienvenue. Comment te sens- tu?

Bonjour Moim. Je suis un petit peu nerveuse. Il est vrai que c'est un immense honneur que tu me fais là.

Oh arrête, n'exagère rien. Bon dis moi, comment t'es tu retrouvée sur VL?

Oh bah tu sais, moi j'ai rien demandé à personne. Un jour une éleveuse connue sous le nom de Brijou (pour ne pas la citer) m'a acheté (si si, comme une vulgaire marchandise !!). Depuis elle m'engraisse chaque jour comme une oie. Moi dans un sens ça m'arrange, je n'ai pas besoin de chasser pour trouver ma nourriture, c'est pas comme les quelques vaches sauvages qu'il reste encore dans la nature. Mais je soupçonne qu'elle me fasse grossir pour se sentir plus mince à côté de moi. Bien que la disparition de la grosse Coppélia m'ait mis un doute sur le but de ce gavage...

Je comprends. Il est vrai que la vie d'une vache n'est pas toujours simple. Mais bon, en général tu t'entends quand même bien avec ta patronne ?

Bah ça dépend. Elle me loge, me nourrit, me soigne et me lave. Mais bon en échange,  elle est quand même bien contente de boire du bon lait au p'tit dèj de Bouba. Et puis c'est vrai que, des fois, le soir quand je peine à m'endormir,  elle me raconte des histoires de pralines, de granges en feu et de fêtes de villages. Mais en même temps,  elle a quand même tendance à m'exploiter pour la conception du mag. Aujourd'hui ça me fait des vacances que ça soit toi qui t'en occupe. Mais d'habitude c'est « Nouille va me chercher du papier », « Nouille, change les cartouches d'encre », « Nouille, trouve moi une recette pour l'édition de lundi », « Nouille livre cette botte de journaux »... J'en peux plus moi ! Des fois j'ai envie de lui dire « Bouse quoi ! ». Enfin ne lui répète pas que j'ai dit ça hein?

Non non, ne t'inquiète pas. Bon sinon, une petite question traditionnelle : ton meilleur souvenir?

Eh bien il est vrai que je ne suis pas souvent invitée aux p'tits déj de Bouba, et que personne ne m'offre un verre de gnôle au troquet, donc ils sont limités mes souvenirs...

Hmmmm...... Je dirai que c'est une fois, avec la Coppélia (elle était toujours dans tous les coups fourrés celle là), et 4 autres vaches dont je tairai le nom pour pas que leur boss les reconnaisse, pendant la nuit, vous étiez tous à une fête. Nous, on a fait la barrière et on s'est toutes rejointes dans le champ abandonné de Pitch et la grosse Coppé a amené un fût de gnôle... Ah lala... Qu'est ce qu'on a rigolé ce soir là ! La vache de Mava était complètement pompette ! Elle nous a fait une danse de fou là, le truc de tectonique. Enfin bon, on évite de parler de nos soirées clandestines d'habitude pour qu'il n'y ait pas de représailles après. Mais bon là je peux bien t'en parler à toi.

Bien sûr. Je suis là pour te libérer, tu as la libre antenne. Dis moi, j'ai encore une petite question qui est néanmoins la plus importante de l'interviou. C'est une question existentielle. Pourquoi t'appelles- tu Nounouille? Et est-ce que c'est difficile au quotidien?

Ah ! Tu veux rire j'espère? Tu crois que c'est facile de s'appeler comme ça ? Les gens pensent que je suis molle ou bête à cause de ça! Ça me traumatise moi de m'appeler comme ça !!! Pour ce qui est de l'origine de mon nom, mystère et boule de chouingome. Je pense qu'une seule personne détient la vérité sur cette épineuse question...

Bon, bah ma p'tite Nounouille, je suis désolée mais je suis obligée d'en rester là pour aujourd'hui, c'est déjà la fin de mon règne et de ton heure de gloire. Je te remercie mille fois d'avoir accepté de m'aider pour aujourd'hui. Et en attendant je rends sa place à ta boss parce que rédac'chef, c'est vraiment trop de boulot. C'est déjà la fin du BzzzBzzz enchainé.

Bisous bisous immenses à tous et à bientôt. I will be back!

 Moim

 

 

Salut c’est Brijou ! Bon ça va, Moim n’a pas laissé trop de bazar dans mon bureau ! Donc vous l’avez sûrement compris : le mercredi est votre jour ! Si vous avez envie de marcher sur les traces de Moim, je serais ravie de vous faire une petite place ! Laissez parler votre imagination et envoyez-moi vos textes ! En attendant, Madame Nounouille est priée de se rendre à l’étable…Ses enfants la réclament ! Je ne compte pas faire la veaux-sitter tous les mercredis !! Gros bisous et gros câlins… ah oui au fait, bravo ma petite Moim !! Mais moi j’appellerai plutôt ça le bzzbzz déchaîné !

Brijounette

 

 




Jeux d'elevage